Kokoroko – Carry me home
Musique

Kokoroko fait partie de la florissante scène émergente de Londres, de ces cercles musicaux tous influencés par le jazz mais dont chacun a puisé une inspiration pour faire émerger des directions différentes. À travers ce projet, le groupe de huit musiciens dévoile une musique chargée de soul et d’afrobeat, dont les racines s’enfoncent jusque dans l’Afrique de l’Ouest et se retrouvent mâtinées de teintes londoniennes. Kokoroko revient avec le brillant single Baba Ayoola, le premier titre du groupe depuis Carry me home qui a lancé leur carrière internationale.

Kokoroko signifie « être fort » en urhobo, langue du Nigéria, terre natale de l’afrobeat. Lorsque Sheila Maurice-Grey, trompettiste et cerveau du groupe, rencontre Onome Inghamre, percussionniste, ils sont d’accord sur une chose : l’afrobeat qu’ils entendent à Londres ne rend pas vraiment justice à la musique de leurs ancêtres. Les deux musiciens s’entourent alors d’une section de cuivre essentiellement composée de jeunes femmes noires. Les huit membres ayant été formés au jazz, ils créent une musique hybride qui, un an après la sortie de Abusey Junction, a dépassé les 21 millions d’écoutes sur YouTube.

Distribution en cours