Siguifin
Danse

Porté par Amala Dianor pour donner à voir l’effervescence et le renouveau chorégraphique foisonnant de l’Afrique de l’Ouest, Siguifin, qui veut dire « être magique » en bambara, est le fruit d’un processus de création partagé avec Alioune Diagne, Ladji Koné et Naomi Fall. Les quatre chorégraphes ont sélectionné neuf jeunes danseurs issus du Mali, du Burkina Faso et du Sénégal. À travers les techniques de danses de chacun, ils interrogent les cultures de ces trois pays voisins dans un brassage de différentes gestuelles, où se mêlent traditions et contemporanéité.

Après un parcours de danseur hip-hop, Amala Dianor intègre en 2000 le cursus de formation de l’Ecole supérieure de danse contemporaine du CNDC d’Angers. Il travaille par la suite comme interprète pour des chorégraphes aux univers très différents. Au fil des années, Amala construit son écriture et crée, en 2012, sa propre compagnie. Très vite remarqué dans sa démarche d’auteur, il est désormais Artiste associé au Théâtre de la Ville et au 104 à Paris.

Compagnie Amala Dianor - CRÉATION

Chorégraphie : Alioune Diagne, Naomi Fall , Souleyman Ladji Koné et Amala Dianor
Interprétation : Abdoul Kader Simporé aka Dainss, Daniel Koala aka Tchapratt, Rama Koné (Burkina Faso) Roger Sarr, Alicia Sebia Gomis, Jules Djihounouck (Sénégal) Adiara Traoré, Salif Zongo, Adama Mariko (Mali)
Musique originale : Awir Léon


En partenariat avec le Théâtre de Suresnes-Jean Vilar, CDCN Atelier de Paris, Pole Sud CDCN de Strasbourg, Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne (CCNRB), Centre de la danse Pierre Doussaint Grand Paris Seine et Oise, l’association Diagn'art dirigée par Alioune Diagne, Festival Fari Foni Waati dirigé par Naomi Fall, CDC la Termitière à Ouagadougou, Collectif JUMP dirigé par Ladji Koné, Instituts français de Saint Louis, Dakar, Bamako et Ouagadougou, Biennale de la danse en Afrique/En marche, la Ville d’Angers.

8+
Durée 1 h